Home > Actualités > Côte d’Ivoire : FIRCA, un acteur majeur de la lutte contre la désertification

Le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), structure nationale de financement des programmes de développement des filières agricoles ivoiriennes, a participé à la 15ème Conférence des Parties (COP-15) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD), abritée par la Côte d’Ivoire du 9 au 20 mai 2022, sur les bords de la lagune Ebrié à Abidjan, la capitale économique du pays.

Pour sa contribution, l’objectif de la stratégie de communication du FIRCA était clair : communiquer sur ses missions en lien avec la lutte contre la désertification et la sécheresse, problématiques majeures du secteur agricole. Manifestement, l’objectif poursuivi par Monsieur ATSIN Yao Léon, Directeur Exécutif du FIRCA et ses collaborateurs a été atteint à travers les résultats ci-après :

  • Participation active aux conférences, panels et autres rencontres avec différents partenaires, ainsi qu’une présence continue à travers un stand dédié ;
  • Visibilité du FIRCA sur toute la durée de la COP-15, au moyen de l’animation d’un stand par le Service Genre et Environnement, les Chargés de Programmes et le Service Communication.

Pour illustration, de nombreuses personnalités ont visité le stand du FIRCA. Parmi celles-ci, figurent le Président de la COP-15 Alain Richard DONWAHI, le Premier ministre et Chef du gouvernement, Patrick ACHI, le Ministre Gouverneur du district d’Abidjan, Beugré MAMBE et bien d’autres personnalités nationales et étrangères. Tous ont unanimement apprécié la qualité de la contribution multiforme du FIRCA à l’édition 2022 de la COP.

Cette présence du FIRCA à la COP-15 a également vu la participation distinguée du Directeur Exécutif Adjoint (DEA), Oumar N’DIAYE, à un panel de haut niveau. Il s’est agi pour le numéro 2 de « La maison des Filières Agricoles (ndlr : le FIRCA) », d’une part, de revenir sur les raisons de la participation de l’institution à la COP-15 et d’autre part, expliquer le mode d’accompagnement que le FIRCA offre aux Petites et Moyennes Entreprises (PME), ainsi qu’aux Entreprises de Tailles Intermédiaires (ETI), pour la mobilisation des fonds verts.

Poursuivant, M. N’DIAYE a invité toutes les structures en quête de financement vert à apprendre à se battre pour l’obtenir. A cet effet, il leur a recommandé de s’adresser au FIRCA qui constitue une porte d’entrée pour le financement vert en Côte d’Ivoire.

Cependant, il a révélé que le FIRCA n’a pas attendu les financements internationaux avant de soutenir des projets en lien avec la lutte contre la sécheresse.

Pour rappel, dans le cadre de la diversification des sources de mobilisation de ressources, pour le financement durable des services agricoles aux producteurs, le FIRCA s’est orienté vers les guichets de la finance climatique.

Cette démarche a abouti en avril 2020 à l’accréditation du FIRCA comme Entité Nationale de mise en œuvre des projets d’adaptation aux changements climatiques (FA).

Cependant, l’institution poursuit son processus d’accréditation au plus grand guichet climatique mondial, le Fonds Vert pour le Climat (FVC), qui est en bonne voie.

Source : FIRCA

 14 Nombre de vue,  1 Vue du jour

Leave a Reply