Home > Actualités > CÔTE D’IVOIRE : SIGNATURE DE PROTOCOLE D’ENTENTE ARISE/SONATA POUR LA CONSTRUCTION DE 3 UNITES INDUSTRIELLES DE TRANSFORMATION DU CAJOU

CÔTE D’IVOIRE : SIGNATURE DE PROTOCOLE D’ENTENTE ARISE/SONATA POUR LA CONSTRUCTION DE 3 UNITES INDUSTRIELLES DE TRANSFORMATION DU CAJOU

Le 30 novembre 2023 à Abidjan, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Dr Souleymane Diarrassouba a présidé à la cérémonie de signature d’un Mémorandum Of Understanding (MOU) ou Mémorandum d’entente entre ARISE Integrated Industrial Platforms (IIP) et le groupe SONATA.

Les deux sociétés étaient respectivement représentées par Tajhast Modh, Directeur général de Cashew Business ARISE IIP et Franklin Arul Jose, Directeur général de SONATA Afrique de l’Ouest. Cet accord consacre la mise en place d’une joint-venture, en vue du développement du secteur de l’anacarde en Côte d’Ivoire.

La signature de ce MOU débouchera sur un investissement de 30 millions de dollars soit environ 18 milliards F CFA, pour la construction de trois (3) unités de transformation de noix de cajou avec une prévision annuelle 100 000 tonnes et 1000 emplois directs

Cette initiative s’inscrit dans la politique de développement des clusters prioritaires de la Côte d’Ivoire, notamment la transformation des matières premières locales.

Ce type de partenariat contribue à créer davantage de valeurs ajoutées à la noix de cajou dont le pays est le premier producteur mondial avec plus de 1 million de tonnes.

Le Ministre Dr Souleymane Diarrassouba a assuré ses hôtes de l’engagement du Gouvernement à les accompagner, en vue d’un succès éclatant à leurs activités de transformation. Il les a également encouragés, dans le cadre du présent partenariat, à diversifier leur production pour obtenir plusieurs sous-produits du cajou.

Mme Roselyne Chambrier, PDG Arise Côte d’Ivoire et Moussa Kouyaté, Président du Comité National de Pilotage des Partenariats Public-Privé CNP-PPP, ont également assisté à cette cérémonie au cabinet du ministre du commerce et de l’industrie.

La signature de ce Mémorandum d’entente est bien la preuve que l’industrialisation est en marche en Côte d’Ivoire, avec en toile de fond la transformation structurelle de l’économie ivoirienne.

  • Situation de l’industrialisation de la filière cajou

La Côte d’Ivoire ambitionne de devenir le leader mondial de la transformation du cajou d’ici 2030, en portant le taux de transformation à 50%.

En effet, l’industrialisation de la filière cajou en Côte d’Ivoire a connu une forte progression en 2022, grâce à la mise en place de plusieurs mesures incitatives par le gouvernement et les partenaires au développement.

Cette performance s’explique par l’augmentation du nombre d’unités industrielles, qui sont passées de 28 à 35, ainsi que par l’amélioration de la qualité des produits finis, qui répondent aux normes internationales.

Ce résultat s’explique par l’octroi d’incitations fiscales et financières aux unités industrielles, ainsi que par le renforcement des capacités techniques et managériales des acteurs de la filière.

L’industrialisation de la filière cajou a permis de créer des emplois directs et indirects, d’améliorer les revenus des producteurs et des transformateurs, et de diversifier les produits dérivés du cajou, tels que le beurre, le fromage, le vin et l’éthanol.

Source : Abidjan.net, Patrice N’CHO

 12,298 Nombre de vue,  3 Vue du jour

Leave a Reply

?>